Je ne mange plus de viande

Grâce au travail de leurs enquêteurs et enquêtrices et au courage des lanceurs d’alerte de l’association L214, ils montrent à travers des enquêtes filmées les conditions dans lesquelles sont élevés, transportés et tués plus de 3 millions d’animaux chaque jour en France.

Depuis leurs débuts, ils ont rendu publiques plus de 100 enquêtes dévoilant la violence de notre modèle agricole et les souffrances infligées aux animaux dits d’élevage.

Ce ne sont pas que des protéines sur pattes

Au niveau national, les tenants freinent cet inéluctable mouvement vers une société qui ne considère pas les animaux.

Le ministre de l’Agriculture est le premier à relayer la propagande de « la viande pour bien grandir » et à encourager un arsenal répressif.

L'élevage intensif est une bombe sanitaire à retardement

Entasser des milliers d’animaux ayant une faible diversité génétique dans des bâtiments fermés est un terreau idéal pour l’émergence de nouveaux pathogènes.

Saviez-vous que 75% des maladies humaines émergentes sont d’origine animale ?

Quelle est la qualité de la viande des animaux stressés?

Les conditions d’abattage, pendant lesquelles les animaux se débattent, hurlent et tentent de fuir face au danger de mort, influencent la qualité de la viande.

  • Si l’animal est stressé avant l’abattage, la viande est Exsudative (ou viande pisseuse) chaude avec une chute du PH. Cette combinaison produit une dénaturation marquée des protéines musculaires entraînant une diminution de la capacité de rétention d’eau de la viande. Et lors de la cuisson, la viande durcit par manque d’eau. 
  • Par contre, si l’animal fait des efforts musculaires intenses avant l’abattage, on constate une baisse du glycogène, un PH élevé et la viande est ferme sombre et sèche (viande fiévreuse). Et elle ne va pas conserver longtemps. 

 

Faut-il manger cette viande ?

Dans ces circonstances de stress lors de l’abattage, le rythme cardiaque des animaux augmente, la sécrétion de cortisol et de l’adrénaline nécessaires à la fuite face au danger sont plus importantes.

Donc si vous ingurgitez ces viandes, le rythme cardiaque, la pression artérielle et le taux de sucre sanguin restent élevés par la présence de ces hormones. Le corps doit renouveler constamment ses réserves d’énergie pour résister à ce rythme et s’épuise.

De plus le cortisol baisse l’immunité (il est injecté aux personnes greffées pour éviter le rejet de la greffe).Le corps doit renouveler constamment ses réserves d’énergie et s’épuise.

La viande et la violence du monde actuel

On reconnaît le degré de civilisation d’un peuple à la manière dont il traite ses animaux. 

Citation de GANDHI.

Laisser un commentaire