Comment favoriser l’oxydation des graisses à l’effort?

abdominaux sans gras

L’oxydation des graisses permet d’utiliser les graisses comme carburant pour faire fonctionner notre corps quand l’utilisation du glycogène diminue.

 Les graisses, stockées dans les adipocytes sont alors libérées pour se transformer en sucre. 

Mais comment favoriser l’oxydation des graisses à l’effort?   

Comment favoriser l'oxydation des graisses à l'effort?

Lors de sports endurants à allure modérée plus facilement avec l’entrainement.

Lors de ces efforts endurants, le corps consommera d’abord ses réserves de glycogène puis celles des graisses. Les efforts endurants sont des efforts que l’on tient facilement pendant une longue période de temps.

Et de plus en plus facilement avec l’entrainement.

La principale adaptation à l’exercice des sujets entraînés leur permettant d’oxyder plus de lipides semble provenir d’une plus grande capacité des muscles à oxyder les Acides gras liposolubles (AGL) du tissus adipeux plutôt que d’une plus grande mobilisation des AGL à partir des lipides du sang.

Edward F. Coyle, Ph.D.

Si l’effort est long, au-delà de 4 heures, les réserves de glycogène disparaissent complètement, le muscle prend alors son énergie dans les graisses par lipolyse du triglycéride.

En outre, l’entraînement d’endurance augmente l’oxydation des graisses pendant l’exercice, mais non la mobilisation des acides gras dans le sang. La consommation de gras avant l’effort est donc inutile.

Lors de musculation intense.

Les muscles utilisent d’abord ses réserves de glycogène et de l’oxydation du tissus adipeux et ensuite les graisses grâce par la lipolyse, mais plus lentement plus l’intensité est importante. 

À 25 % du VO2 max (comparable à celle de la marche), la presque totalité de la dépense énergétique pendant l’exercice provient des lipides, tandis qu’elle ne provient qu’à moitié de l’oxydation des graisses à 65 % du VO2 max (comparable à la plus grande foulée lors d’une course de 2 à 4 heures).

Toutefois, étant donné que le taux de dépense totale d’énergie est si élevé (2,6 fois plus) à 65 % du VO2 max, la valeur absolue de la vitesse d’oxydation des graisses est également plus élevée. 

                                                               Edward F. Coyle, Ph.D.

Donc la fonte du tissus graisseux au niveau de la peau et des viscères est donc bien visible plus l’intensité est importante. 

L'oxydation des graisses suivant la durée de l'effort

Pendant les 50 premières minutes

L’oxydation des graisses est dûe en partie à l’augmentation du taux plasmatique d’insuline après un repas de glucides et de l’inhibition de la lipolyse dans les tissus adipeux qui s’ensuit, réduisant ainsi la concentration des acides gras liposolubles (AGL) dans le sang.

Après 100 minutes d’exercices.

Dans la durée, le taux de glucide commence à diminuer dans le sang, alors, l’oxydation des graisses est due en partie à l’augmentation du taux plasmatique du glucagon.

Donc, la vitesse d’oxydation des graisses est toujours la même après plus d’une heure et demi d’effort.       

Au-delà de 4 heures

Si l’effort est long, au-delà de 4 heures, les réserves de glycogène disparaissent complètement, le muscle prend alors son énergie dans les graisses par lipolyse du triglycéride.

Les réserves en glycogène sont faibles et si l’exercice est intense, il faudra réduire l’intensité pour ne pas oxyder toutes les graisses et mettre le corps en danger. 

L'oxydation des graisses et la cellulite

L’ensemble de ces cellules graisseuses (adipocytes) forme le tissus adipeux blanc et brun. Le tissus adipeux blanc constitue une partie de l’énergie en réserve lorsque les réserves de glucides diminuent. Il est principalement sous cutané.

Les adipocytes (les cellules de graisses) grossissent lorsque la quantité de lipides augmente lors d’excès alimentaires.

L’oxydation des graisses va permettre de diminuer les cellules graisseuses et donc le tissus adipeux sous cutané notamment la cellulite. 

L'oxydation des graisses permet de brûler les graisses

On peut conclure que l’oxydation des graisses est plus importante dans les conditions suivantes:

Un entrainement régulier

Une activité prolongée

Des efforts intenses et courts 

Mais sans une alimentation variée, végétale et vivante, votre objectif de perte de poids et de bonne santé est plus dur à atteindre.

Pour obtenir le physique de vos rêves, il vous suffit, d’y aller pas à pas, tout simplement.   

Laisser un commentaire