Mon traitement contre la maladie

un chat qui dort

Si vous n’aviez personne pour vous soigner, quel serait votre traitement ? 

Voici le traitement que l’on vous prescrira jamais.   

Mon traitement est le repos

Enfin, la maladie vous a obligé à vous stopper dans votre cadence infernale de votre vie.

Et bien! Obéissez-lui, reposez-vous une bonne fois pour toute avant qu’elle vous reprenne. La prochaine fois, elle ne vous loupera pas, elle vous aura.  

Mon traitement est l'oxygène

L’oxygène est absolument nécessaire. En effet, si vous arrêtez de respirer vous mourrez.  

C’est prouvé que les gens qui font du sport ou qui prennent l’air, sont moins malades que les autres. 

Au début de la maladie, si vous respirez de façon consciente, vous allez augmenter votre volume d’oxygène dans le sang. En effet, souvent il y a des stagnations et la quantité d’oxygène du corps est insuffisante.

Il ne faut surtout jamais faire un marathon, mais plutôt commencer par des exercices allongés et dès que vous allez mieux, allez marcher dehors dans la forêt ou dans la nature en respirant en pleine conscience. 

Allez sur le site de la sécurité sociale, elle conseille maintenant aux cancéreux de faire du sport !  

Mon traitement est d'entretenir mon terrain

Quand je dis aux gens que je sais comment ne pas tomber malade,  ils me prennent pour une folle.

En tout cas, j’ai fait cracher des tas de malades à l’hôpital ou dans mon cabinet lors de séances de kinésithérapie dans le but de désencombrements bronchiques pendant des années et sans jamais faire de vaccins : je n’ai jamais eu leur maladie (pourtant certains étaient bien malades). Et pour analyser leurs crachats à l’hôpital, je les faisais cracher dans un petit bocal et sans protection particulière. 

Pour moi, le terrain est tout, entretenez le !    

Vous voyez bien lors d’épidémies, ce sont des gens qui ont des maladies chroniques, de l’hypertension, du diabète, des cancers, des obèses…. qui ont plus de malchance de mourir.

Arrêtez tous les produits chimiques et injections que vous vous infligez, est-ce physiologique de prendre une pilule? 

Lisez ci-dessous ce que dit le professeur de Lorgeril dans son article sur le vaccin de la rougeole (c’est lui aussi qui dénonce les dangers des Statines).

Faites vos expériences et vous verrez. Ma mère a arrêté les Statines (fameux médicaments contre le cholestérol) et bien sans cette drogue, elle n’en a pas plus. 

Avant de prescrire un médicament, n’est-il pas mieux de proposer à son patient de changer de mode de vie.

Osez et faites-vous confiance! 

Je peux comprendre que si vous avez des proches qui sont persuadés du contraire ce n’est pas facile, mais vous pouvez déjà changer votre terrain sans arrêter les médicaments. 

Mon meilleur traitement est de ne plus avoir peur

Depuis tout le temps, on nous fait peur.

Le pédiatre me disait quand je ne voulais pas faire le vaccin ROR pour mon bébé : « vous viendrez me voir lorsque votre fille fera une encéphalite ». A partir de ce moment-là, j’ai décidé que j’irai le moins possible chez les médecins. Mes enfants n’ont jamais eu d’antibiotiques et étant petite, j’ai fait petite la rougeole, les oreillons.  

Maintenant, on vous oblige à faire 11 vaccins et tous les rappels pour rentrer à l’école. Avez-vous déjà réalisé combien de doses, votre bébé a reçu. Je comprends maintenant, pourquoi l’école à la maison est en vogue.   

Il est prouvé que le stress fait baisser l’immunité.      

Mon traitement est le soleil

Le soleil est non seulement bon pour la vitamine D recommandée lors d’épidémies pour l’immunité, mais aussi pour sa luminosité.

En effet, des études sur les effets du manque d’ensoleillement dans les pays nordiques, montrent que les gens sont plus dépressifs. Ne vous sentez-vous pas mieux lorsqu’il y a du soleil même lorsqu’il fait frais.     

Mon traitement est le jeûne

Il est prouvé que le jeûne, est bénéfique pour la santé. Les établissements qui le pratiquent, ont de bons résultats pour certaines maladies. Et les recherches continuent sur les maladies neuro-dégénératives.

Fabien Moine dans une de ses vidéos, ne conseille pas le jeûne pour les maladies bien avancées. A ce stade, il faut plutôt se reconstruire avant de se nettoyer, s’il n’est pas trop tard. 

Pour ma part, pour bien me porter, j’ai pris l’habitude de ne pas trop manger, de manger à 70% vivant et de me faire plaisir quand j’ai envie.

Mon traitement est le lien avec les autres

Être ensemble est un très bon traitement.

Je connais des personnes âgées dans des EHPAD et bien elles ne sont pas contaminés par les virus mais meurent de cancers ou d’une autre maladie. Les personnes seules ne meurent-elle pas du syndrome de glissement. 

Dans les zones bleues, les personnes âgées vivent très longtemps car elles ont des liens avec les membres de leur famille ou des habitants de leur village.            

Voilà mon traitement que l'on vous prescrira jamais

Faites en l’expérience et vous m’en direz des nouvelles. 

Comme le dit C .G Jung :

« Nous ne sommes pas là pour guérir de nos maladies, mais nos maladies sont là pour nous guérir ! » 

Laisser un commentaire