Pour réussir sa détox?

légumes fruits

Voici comment en 4 conseils pour réussir sa détox

Au départ, il ne faut pas attendre à des résultats immédiats. 

Vous aurez besoin de courage et de persévérance.

Pour ne pas être dans la frustration, permettez-vous de faire des écarts de temps en temps.

Au final, votre corps sera transformé et le bien-être sera permanent. 

1- Moins manger et manger autrement

La vitesse d’élimination dépend de la quantité et de la qualité des aliments. Le but est de nettoyer les voies digestives. 

1 – Essayer dans les premiers temps d’avoir l’estomac vide jusqu’à midi.

Pendant ce laps de temps sans aliment, le corps aura le temps de se reposer et de se nettoyer. 

Si vous avez du mal à tenir, prenez une boisson. Les boissons conseillées, sont des tisanes ou des jus de bouillon de légumes.

Plusieurs maladies bénignes peuvent être soignées uniquement grâce à cette cure. 

2 – Mangez simplement au déjeuner et dîner.  

Au début, peu importe les quantités, mais ne mélangez pas trop d’aliments au même repas.

Le mieux est de consommer des portions de légumes verts crus, mijotés ou au four avec des graisses végétales. 

Sinon, pour le reste, diminuez les quantités et mangez la viande qu’avec des légumes.

Pour éviter les fermentations, prenez les fruits au moins 30 minutes avant le repas, ou remplacez un repas par des fruits frais. Sinon, évitez d’en manger avec la viande.

Si vous buvez pendant les repas, vos sucs gastriques se diluent et dans ce cas la digestion est plus difficile.  

2- Apprendre à se nettoyer et à éliminer

Au début, c’est normal d’avoir un désir puissant, presque irrésistible, de mauvais aliments et tout particulièrement pour ce qui est son aliment favori. En effet, le corps élimine à travers la circulation les déchets de ces aliments.

Voilà pourquoi, tant que ces poisons ne sont pas tous éliminés et qu’ils se mélangent avec des aliments curatifs, ils engendrent des situations d’inconfort.

Ainsi, ne perdez pas pied, quand apparaît dans les premiers temps une crise d’élimination ou  une maladie, c’est le signe que le corps se libère des déchets et des toxines.

Régime de transition

1 – Les fruits

Les acides des fruits dissolvent les déchets et leur fructose les fermente formant des gaz; 

L’élimination est alors intense et irritante par ce mucus dissous. Si vous avez trop de mucus dissous, ralentissez ou arrêtez de manger des fruits crus et même parfois des cuits.

2 – Les légumes

Les légumes crus sont prédominants et conseillés comme balai. Leur propriété est plus mécanique que dissolvante.

Mais si ce nettoyage est trop important, mélangez-les avec des légumes cuits à la vapeur douce ou au déshydrateur, pour au moins conserver les sels minéraux.

3 – Pour satisfaire une envie de mauvais aliments

Consommez occasionnellement en petite quantité, des noix de coco ou d’autres sortes de noix râpées.

4 – Pour dissoudre le mucus et les acides uriques

Le jus et la pulpe de 4 citrons sont super efficaces.

5 – Les sauces

  • Avec de l’huile d’olive ou de jus de citron et des aromates
  • des sauces tomates même en boite au début
  • des huiles d’oléagineux
  • pas de vinaigre avec la mayonnaise

6 – Les boissons

Les déchets salés donnent envie d’aliments salés et donnent soif.

Pendant la transition, autorisez-vous à boire  qu’une tasse par jour de café, thé  ou un verre de cidre doux pas trop sucré ou le jus d’un fruit acide.

Les boissons  

Laissez reposer le corps pour qu’il se nettoie en stoppant la prise alimentaire. 

Repos

Ne buvez jamais pendant le repas et sinon laissez 30 minutes après manger

FRUITS ++ crus ou cuits 

 Pour dissoudre les déchets et le mucus

Donnent de l’énergie

Si vous vous sentez mal par trop de mucus dissous dans la circulation, stoppez les fruits un moment

LÉGUMES +++ crus ou cuits 

Pour balayer les déchets grâce aux fibres hydrosolubles

Leurs sels minéraux restaurent

Action plus mécanique comme un balai     

Facilitez l’élimination

Dés la prise de repas curatifs ou de jeûne, les méthodes d’élimination peuvent commencer.

Si vous n’allez pas à la selle au moins une fois par jour, les intestins ne sont pas nettoyés. De plus, seuls les lavements ou les purges peuvent évacuer les déchets stagnants depuis des années.

  • Les laxatifs naturels : comme par exemple, quelques pruneaux avant les autres fruits ou des plantes laxatives. 
  • Les lavements
  • les purges

3 - Éviter ou limiter certains aliments

Les céréales et tous les produits issus de farines et féculents 

Ils ont des propriétés gluantes et produisent du mucus.

Voici quelques exemples :

  • le riz forme beaucoup de mucus : en effet après cuisson, l’eau de riz colle au fond de votre évier et voyez comme le riz colle sur votre cuillère lorsqu’il est froid.   
  • la pâte à pain ou à gâteau colle dans votre plat avant la cuisson ou quand vous la malaxez.
  • les pâtes, les pizzas….
  • Les pommes de terre et les patates douces sont les féculents les moins gluants.

Les légumes secs

Ils sont trop riches en protéines.

Les viandes

Elles produisent de l’acide urique et du mucus – leurs matières grasses sont toxiques.

Les œufs

Ils sont trop riches en protéines. Le blanc d’œuf est collant (si vous le laissez sécher sur votre plan de travail, n’adhère-t-il pas?). 

Le lait et les laitages

Le lait de vache est pour le veau. Naturellement, aucun animal adulte ne boit de lait. Ils sont trop riches pour l’homme. Ils produisent du mucus et sont très acides.

Les matières grasses

Les matières grasses végétales ou animales durcissent à froid et donc elles obstruent la circulation.

Les noix sont à consommer avec modération, elles sont riches en protéines et sont composées de matières grasses.

4 - Se soigner avec le jeûne

On vous traite d’insensé si vous sautez quelques repas lorsque vous êtes malade ou vous pensez que vous allez mourir de faim alors qu’en réalité vous vous soignez.

Cependant, n’avez-vous pas un manque d’appétit lorsque vous êtes malade?

La nature vous démontre et vous enseigne qu’il n’existe qu’une maladie et qu’elle est provoquée par l’alimentation.

Au tout début

Le corps étant constamment obstrué par tout ce que vous mangez. Le sang a du mal à circuler et demande beaucoup d’efforts au corps pour se renouveler.

Les émonctoires sont saturés et le sang est fortement concentré.

Le flux sanguin doit dissoudre et transporter le mucus et les poisons pour les éliminer via les reins, les poumons, l’intestin … 

Dans les premiers temps de jeûne

Au départ du jeûne, les voies de circulation ne sont plus encombrées par de nouveaux repas et elles peuvent se contracter pour renouveler le sang jusqu’au cœur et  aux poumons.

Les voies de circulation sont alors moins distendues. Le diamètre des voies de circulation, en reprenant leur place sont plus étroites.

Le sang étant concentré, l’eau superflue est éliminée car grâce à l’osmose, elle va du moins vers le plus concentré. Le sang devient plus fluide et arrive facilement par retour veineux vers le cœur et les poumons. À ce moment-là, Vous vous sentez bien.

Secondairement à la poursuite du jeûne

Les jours suivants, le corps en se nettoyant amène quelques déchets accumulés depuis des années dans la circulation et ceux-ci provoquent de nouvelles obstructions secondaires. 

Les voies de circulation s’obstruent de nouveau. Ces déchets qui sont des poisons (voir plus haut) donnent alors des migraines, nausées, nervosités, des insomnies et des palpitations. Cela produit dans le même temps un désir puissant, presque irrésistible, de mauvais aliments et aussi curieux que cela puisse paraître, tout particulièrement pour ce qui était son aliment favori.

À ce moment-là, vous vous sentez mal  et vous pensez peut-être que vous devez manger.

Mais, ce n’est pas le manque de nourriture qui vous gêne mais ce sont les amas de déchets en excès qui vous empoisonnent et que vous tentez de dégager.

  • Si les déchets sont peu importants

    Continuez le jeûne, les frictions disparaissent assez vite et vous vous sentirez de mieux en mieux. Puis, lors de la reprise alimentaire, la nourriture vitale sera mieux assimilée et vous serez en super forme.

  • Si les déchets sont en grande quantités

    Les obstructions trop abondantes empêchent l’élimination et  le sang a besoin de nouvelles substances vitales pour résister et neutraliser les poisons. et aussi, de laxatifs pour faciliter l’élimination. On passera alors à un régime de transition plus strict sans mucus pour dissoudre les bouchons et à des laxatifs naturels pour faciliter leurs éliminations, en alternance avec des jeûnes courts pour se régénérer progressivement. Sinon, un jeûne long vous fera mourir par vos propres déchets.  

le jus de citron et les acides des fruits neutralisent la viscosité du mucus et du pus

Par contre, l’élimination des médicaments prend du temps et lorsqu’ils rentrent dans la circulation au cours du premier jeûne, peuvent donner des palpitations, des maux de tête ou de la nervosité et même des insomnies.                             

                                                                Professeur Arnold EHRET

En cas des maladies chroniques ou graves, le jeûne doit être fréquent et court, en alternance avec un régime strict sans mucus pour dissoudre tous les déchets et se reconstruire en ajoutant des laxatifs et lavements pour les éliminer ces poisons. 

Si tout va bien, préparez-vous à un jeûne plus long en modifiant graduellement l’alimentation et en ajoutant des purges. 

Manger ou pas, pour réussir sa détox!

L’homme civilisé meurt de faim en mangeant trop d’aliments mauvais et destructeurs.

Vous ne pouvez pas soigner l’alcoolisme par de l’eau si vous ne stoppez pas l’alcool.
                                                    Professeur Arnold EHRET

Plus vous serez libérés des déchets et des poisons, plus hautes seront vos conditions physiques et mentales. 

Mais si vous êtes dénutris par une mauvaise alimentation, faites des jeûnes courts entre coupés de repas vivants et sans mucus pour se reconstituer progressivement sinon vous vous mangerez vous-même en vous empoisonnant.    

Pour réussir sa détox, je vous remercie de douter et de faire vos expériences pour être totalement convaincu. 

Mais n’attendez pas que la maison brûle!

Laisser un commentaire